Météo
Aujourd'hui
4°C 8°C

La case béarnaise fonde l’identité de la famille et sa continuité à travers le temps. Elle est souvent transmise à l’ainé, avec l’ensemble des terres.

On aime !

  • les toits en ardoise
  • les maisons cours
  • les murs en galets
  • les galeries

Les types de maisons béarnaises que nous connaissons aujourd’hui datent majoritairement des 18e et 19e siècles. Avant, la plupart des maisons étaient construites en bois ou en terre, avec des toits couverts de chaume ou de bardeaux (tuiles en bois). A partir du 18e siècle se généralise les constructions en galets avec la technique de la chaux hydraulique qui permet un séchage plus rapide ; c’est un élément de construction traditionnel en Béarn. De même, à partir du 18e siècle les toits béarnais se couvrent de tuiles plates de couleur rouge appelées tuiles picon (la tuile est accrochée à son support grâce au picot) ; ou encore d’ardoise. Certains toits, souvent les charpentes mansardées, sont recouverts de tuiles picon et d’ardoises.
Les maisons béarnaises sont aussi réputées pour leurs charpentes, à très forte pente, 40° à 50°. Deux types de charpentes se développent particulièrement en Béarn : une toiture à 4 pentes, souvent à « coyau », c’est-à-dire qui adoucit la pente pour permettre de rejeter les eaux de pluie loin de la maçonnerie ; ou alors un toit dit à la Mansard (ou à pans coupés) qui permet l’aménagement des combles.

 

L’habitat traditionnel béarnais se décline en plusieurs plans :

-    Des maisons blocs ou des maisons cours, qui regroupent des fonctions d’habitation et d’activité agricole, sous le même toit, ou organisés autour d’une cour. Les maisons d’habitation sont très souvent enduites alors que les constructions à vocation agricoles sont laissées en pierres apparentes.
-    Des maisons de bourg, centrées autour de l’église, de la maison commune, de l’école. Ces maisons sont construites sur des parcelles étroites et profondes, alignées à la rue. Il y a souvent une opposition entre la façade sur rue, organisée, et la façade sur jardin, plus irrégulière. Certaines maisons sont pourvues d’une galerie de bois au premier étage, qui servent à la fois de balcon, et de séchoir.
-    Plus tardivement, des maisons plus classiques et symétriques voient le jour. Elles sont souvent ornées de génoise, motif décoratif sous la toiture formé par un ou plusieurs rangs de tuiles creuses superposées et enduites. En l’absence de gouttière, elles protègent le mur.