Météo
Aujourd'hui
4°C 8°C

La langue occitane est une langue romane parlée dans le Béarn, avec toute la culture et les traditions qu’elle engendre.

On aime !

  • une discussion en occitan sur le marché

Après la chute de l’Empire Romain, à la fin du Vème siècle, le latin a évolué pour donner progressivement naissance aux langues romanes : l’espagnol, l’italien, la langue d’oïl, la langue d’òc…
Au XIIIème siècle, apparaissent les premiers textes en béarnais. Notre langue prendra la place du latin et deviendra officiellement les « Fors e Costumas », code législatif du Béarn souverain, en vigueur jusqu’à la Révolution Française.

Au milieu du XIXème siècle, le grand poète provençal Frédéric Mistral initie un mouvement important de la défense de la langue d’òc : le félibrige. De nombreux félibres, notamment Xavier Navarrot, Miquèu Camelat, Simin Palay et Roger Lapassade, le suivront et écriront des poésies, des romans, des œuvres théâtrales, …

L’utilisation du béarnais et son écriture s’est progressivement altérée sous l’influence du Français.
Grâce au mouvement du Félibrige puis à d’autres qui ont suivi, la langue et la culture béarnaise connaissent une belle renaissance : enseignement, médias, éditions, chants traditionnels et contemporains, musiques, danses, fêtes et festivals… c’est ainsi que la langue et la culture restent des vecteurs de lien social et de dynamisme. On compte aujourd’hui quatre formes principales d’occitan : le provençal, le languedocien, le nord-occitan et le gascon