La Maison Béarnaise

Les types de maisons rurales béarnaises peuvent être de la plaine ou du piémont.

Page Facebook de l’Office de tourisme.

La maison de la plaine


C’est une vaste demeure aux nombreuses fenêtres disposées de part et d’autre de la porte d’entrée. Une double génoise (fermeture d’avant-toit formée de plusieurs rangs de tuiles en encorbellement et garnie de mortier) sous le toit, un tympan de marbre au dessus de la porte ornent cette façade sobre.
La maison de plaine est bâtie avec des galets du gave noyés dans du mortier. Les maisons des fermes les plus riches sont conformes au modèle bourgeois ou urbain des XVIIIe et XIXe siècles. Ordonnées sur deux niveaux avec un toit à quatre pentes, elles sont couvertes en tuiles plates rousses. Ce type de maison est lié à l’essor de l’économie rurale (et en particulier à l’extension de la culture du maïs) et au consécutif enrichissement des catégories supérieures de la paysannerie.

La présence de gisements d’argile permettait de réaliser les encadrements de brique des ouvertures et des chaînages d’angles. Ces briques plates étaient également utilisées pour la double génoise qui reliait la toiture au haut du mur. Elles produisaient ainsi une corniche décorative.

Maison du Pied-Mont

L’implantation sur un terrain régulier autorisait une façade symétrique, avec une porte centrée et un ensemble régulier de fenêtres et de lucarnes
Dans les vallées, les communs se regroupent autour de la maison au toit d’ardoise créant une ceinture protectrice. Le portail couvert d’un petit toit est le seul accès à la cour. Les ouvertures de la maison sont rares et se situent surtout à l’étage supérieur.
Le tympan de la porte, les encadrements des fenêtres sont de marbre. Des galeries de bois qui servent de balcon et de séchoir, courent en façade